⟵ Retour

Texte de présentation de Jean-Louis Yguel lors du Pacte pour la Transition du 18.02.2020

« Bonsoir Divonne, bonsoir le Pays de Gex, bonsoir ma fille, bonsoir mes amis !

Je tiens à remercier Le Collectif pour une Transition Citoyenne et Face à 2main pour cette initiative à Divonne-les-Bains.

C'est un plaisir d'être ici avec vous, pour vous parler du projet de Divonne pour Vous !

Le 16 octobre 2019, j'annonçais en réunion publique que l’écologie et le développement durable seraient au cœur de nos décisions et de nos actions. Avec les 32 propositions du Pacte, en choisir 10, n'en garder que 10, n'a pas été aisé. Devions-nous pousser plus loin le curseur ? Pourquoi pas, mais notre commune est si éloignée de l'objectif à atteindre.

Nous souhaitons faire de Divonne-les-Bains une référence, un exemple pour notre territoire d'un bien-être éco-responsable et durable.

Le bien-être des habitants, des commerçants, des personnels de santé, des entrepreneurs, des employés aussi bien du privé que de la fonction publique, des sportifs, des jeunes, des enfants et enfin des animaux.

Vous l'avez compris, ceci n'est réalisable qu'avec votre participation, votre soutien et votre engagement.

Gouverner notre commune après tant d'année de "direction autoritaire" va nécessiter un fonctionnement adapté du conseil municipal et des services de la mairie, à nos exigences "ECOLOMIQUES" et sociales.

Les décisions seront collectives : les citoyens seront consultés et participeront à la cocréation des projets structurants.

Au-delà d’un choix de mesures, ce qui nous a séduit dans ce Pacte pour la transition, c’est la démarche globale, organisée autour de thèmes majeurs, fondateurs et transversaux : Climat & biodiversité, Justice sociale & solidarité, Démocratie & citoyenneté, Economie, Vie de la commune, et Intercommunalité.

Il ne s’agit pas de prendre chaque mesure une à une, mais bien de voir comment elles s’articulent entre elles et s’enrichissent les unes les autres dans leur mise en application. Nous avons ainsi choisi des mesures compatibles et cohérentes.

Prenons par exemple la thématique de l’eau, si chère à notre ville. Divonne-les-Bains est une ville d'eau, celle-ci nous entoure, elle est partout et beaucoup savent à quel point elle circule sous nos pieds.

Nous pouvons aborder ce point au travers de la mesure #10 dont l’objectif est avant tout de protéger cette ressource si essentielle et fragile. Mais pas sans la mesure #6 qui aborde une réflexion sur le foncier agricole, et notamment le projet de délocalisation de la ferme de Vesancy qui doit se faire sur le trajet même de nos sources d’eau, nous voyons bien que la démarche est plus globale, car elle aborde des questions d’intercommunalité (avec la CAPG, mais également avec la Suisse).

Notre force à Divonne pour Vous ! c’est notre regard neuf, sans passif à notre égard. Nous sommes ainsi comme ce dirigeant qui arrive à la tête d’une nouvelle entreprise : entre les informations parcellaires et souvent miroitantes qu'il a reçues du recruteur, des RH, des actionnaires, et le moment où il s’assoit dans le fauteuil en découvrant l’état des lieux réels, il y a souvent des surprises et pas forcément des bonnes.

Nous ferons une remise à plat, un état des lieux : après 28 ans d’une même gestion clientéliste, on ne sait pas ce qu’on peut trouver.

Nous avons une vision, du visage idéal de Divonne, la voici au travers de ce pacte qui s'articule en 3 volets principaux :

1.  Environnement - Energie - Protection des ressources

2.  Gouvernance – Démocratie citoyenne

3.  Problématiques sociales

1/ Adopter une meilleure gestion de nos ressources pour les protéger :

L'énergie

Nos bâtiments communaux sont de vraies passoires énergétiques : la mairie, l’Esplanade, le gymnase… Il y a également un problème au niveau de l’éclairage publique : par exemple le petit parking de la piscine est éclairé toute la nuit. A contrario, l’éclairage autour du lac est alimenté par du solaire. Aussi, quel moyen avons-nous d’étendre cette démarche "écolomique" dans la commune ? Cette réflexion est au cœur de notre démarche et portée par les mesures 3 et 11

Nous procéderons à un audit énergétique de notre consommation, de nos besoins, de nos ressources, des contrats en cours et de la gestion actuelle de l’énergie à Divonne. La mairie possède-t-elle les données nécessaires pour adapter la granularité et contrôler ce qui est consommé ?

Pour réduire notre consommation énergétique, nous mettrons en place un Conseil en Énergie Partagée, et ferons un audit du patrimoine existant.

Nous inciterons les nouvelles constructions à utiliser les énergies renouvelables : mise en place de panneaux solaires, de systèmes géothermiques, etc.

Afin de se passer des énergies fossiles, nous mettrons en œuvre une démarche innovante en vue d'orienter notre ville vers l'autonomie énergétique.

Nous lancerons le projet d'utilisation des énergies fatales comme celles du CERN, un concept énergétique innovant, baptisé ANERGIE. Reste à trouver un point de sortie de cette énergie pour Divonne, à Versonnex ?

Nous favoriserons l’utilisation de véhicules "verts" dans le parc de la commune…

Nous nous fixerons des objectifs ambitieux de transition énergétique à l’aide des référentiels CLIMAT PRATIC et CIT'ERGIE afin que Divonne-les-Bains soit labellisée, de plus nous intégrerons le réseau TEPOS tout en soutenant les projets d’énergie renouvelable d’initiative citoyenne. Nous mettrons en place un programme de sensibilisation à la sobriété énergétique.

Mais maîtriser son énergie commence par réduire sa consommation. S'il n'a pas encore été fait, nous engagerons un diagnostic énergétique de l'ensemble des bâtiments de la commune et engagerons un plan de rénovation de ceux-ci.

Pour rebondir sur le pacte, et notamment son principe « A » visant à former et sensibiliser, nous pourrions appliquer des démarches telles le programme Eco21 SIG, en cours chez nos voisins suisses à Nyon et à Genève.

La rénovation des bâtiments anciens ne s'appliquera pas uniquement à ceux de la commune mais aussi à tous les autres.

Rénover le bâti, en mettant en œuvre le Plan Climat, Air, Energie, Territorial (PCAET) revient à avoir une réflexion globale sur l'urbanisme avec un objectif majeur : tendre vers le Développement Durable.

Pour cela nous mettrons un frein aux projets surdimensionnés, quartier de la gare, centre aqualudique, et nous favoriserons les projets intégrant des solutions innovantes en termes d'habitat, d'accession à un logement pour les plus démunis, des lieux de travail partagés, de télétravail, en de mobilité douce.

L'intégration de lieu de verdure sera très favorisée.

La mesure 10 fait le lien entre gestion des ressources et le suivi citoyen :

L'eau

Même si l’eau est gérée par la CAPG, nous informerons les habitants sur notre ressource en eau, nous remercions ici le collectif Stop Embouteillage qui a fait ce travail de base pour savoir où se trouve l’eau de Divonne.

Nous développerons la récupération de l’eau de pluie: en facilitant l’accès à des citernes de récupération de l’eau qui pourront être installées chez soi et ainsi changer les pratiques.

Nous imposerons aux nouvelles constructions de mettre en place des dispositifs de récupération et d’utilisation d’eau de pluie.

Nous mettrons en place des fontaines spécifiques « sécurisée » où l’on pourrait boire l’eau minérale de Divonne.

Une gestion citoyenne de notre ressource en eau sera instaurée avec la reconstitution d'un comité de l’eau (dissous par le maire actuel) en y intégrant des représentants de Nyon et Chavannes de Bogis et des communes voisines concernées comme Vesancy.

L’eau à Divonne c’est aussi sa rivière, son lac et ses nappes phréatiques or nous commençons à connaître des périodes d’inondation dues à des pluies inhabituelles. L’an passé la Divonne a débordé, des immeubles comme l’Intemporel ont vu leurs caves inondées. Nous prendrons en compte l’entretien de la rivière et du lac, pour limiter au maximum les effets négatifs de ces pluies diluviennes.

La Terre

Une autre ressource très importante à Divonne, c’est la terre : nous choisissons de mettre en avant la mesure 6, qui vise à préserver le foncier agricole.

Nous limiterons l’étalement urbain, lutterons contre l’artificialisation des sols, mettrons en place un projet d’agriculture biologique et citoyenne, nous aiderons à s’installer de jeunes agriculteurs, créerons des potagers partagés. Nous favoriserons la promotion de nos produits locaux comme le miel de Divonne avec l'aide de nos commerçants et de nos marchés.

Nous animerons les jardins « potagers » partagés pour y recréer du lien social, nous y ferons participer les écoles dans un but pédagogique, et inciterons l'ouverture à d’autres pratiques comme la permaculture

L'Air

Enfin une dernière ressource à protéger c’est l’air… et à travers cette ressource, nous pouvons aborder la mesure 14 concernant les transports.

Le Transport

Cette compétence dépend aujourd’hui de la CAPG, mais nous avons les moyens d’intervenir au niveau de la commune pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. L'application Air2G²  vous permet d'ailleurs d'en connaître la qualité ici, à Divonne.

Aujourd’hui l'offre des transports en commun est insuffisante, inadaptée, pensée uniquement pour les frontaliers, pas pour les personnes âgées ni les jeunes. En outre, l’offre est très chère : autour de 10 CHF l’aller pour aller à Genève, alors que dans une ville comme Lyon, c’est 2€…

Et si nous redéveloppions avec les hôtels des systèmes de navettes allant de Divonne à l’aéroport ?

Nous nous devons également d’améliorer les abribus dans la ville, notamment ceux des transports scolaires.

2/ Gouvernance – démocratie citoyenne

Mesures 28 et 31

Lors de la mandature actuelle, un comité de l’eau a été décidé, plus d’une centaine de candidatures reçues (inscriptions en ligne), mais aucun comité ne s’est jamais réuni. Nous souhaitons mettre en place un comité citoyen pour les projets structurants de Divonne.

A travers celui-ci les habitants auront la possibilité de présenter des initiatives individuelles et collectives pour la Commune.

Nous souhaitons également mettre en place des référents de quartiers pour faire le lien entre les citoyens et le conseil municipal, pas uniquement pour la sécurité.

Nous voulons que le conseil municipal soit participatif en l'ouvrant pour que les gens puissent intervenir, poser des questions, changer la méthode de travail, en redonnant la parole aux commissions qui doivent devenir de vrais porteurs de projet.

La Commune veillera à la visibilité de l’ensemble de ses projets et actions. À tous moments l’information sera disponible, transparente et des points d’étapes seront communiqués. Alors qu'aujourd'hui, les habitants de Divonne n'ont pas d'informations précises concernant la Maison de Santé...

Pour accentuer cette volonté de participation citoyenne et d’échanges collaboratifs, nous souhaitons avancer sur la mesure 31, en favorisant des espaces dits « tiers lieux » ouverts à tous.

Tout est à faire pour créer des espaces de convivialité dans la commune, favoriser l’émergence de lieux de travail proche des lieux de vie des habitants. C'est pourquoi, nous envisageons, de créer un pôle économique et logistique optimisant les petits flux commerciaux entre la Suisse et l'Union Européenne pouvant accueillir de nouvelles initiatives d'entrepreneurs.

A Divonne il manque cruellement de lieux de vie : pour se réunir, faire une fête entre amis, un mariage, un lieu pour se retrouver de façon conviviale, pour le spectacle de fin d’année des écoles, ou encore pour travailler au calme et avec du wifi en accès libre... Aujourd’hui, ces lieux vont se chercher en dehors de Divonne et nous voulons recréer cette convivialité au sein de la ville.

3/ Problématiques sociales

Divonne c'est : 800 demandes de logements sociaux chaque année, et seulement 7% qui arrivent à obtenir un logement (environ 60).

C'est aussi un taux de logement social qui s'approche de 15% là où la loi nous impose un minimum de 25%. La ville peut et doit agir sur le manque d’investissement dans les infrastructures sociales et réguler le marché global du logement. Nous nous appuierons sur les préconisations de Julien Denormandie le ministre chargé du logement en demandant la collaboration de l'office foncier solidaire OFS.

Le risque majeur si nous n’avons pas une politique volontariste pour rattraper notre retard, c’est que l’état préempte des terrains et y construise 100% de logements sociaux, de type PLAI, soit le niveau le plus bas.

De par sa proximité avec la Suisse notre région si spécifique a d'autant plus de mal à attirer les professeurs, les nounous et à loger sur Divonne ces personnes qui contribuent au fonctionnement de la ville et de ses habitants.
A titre d’exemple, plusieurs membres du personnel du centre de loisir de Divonne habitent à Bellegarde et font le trajet quotidien en voiture.

On pourra noter ici l'incohérence entre ne plus vouloir construire ni bétonner la ville et le besoin vital d’avoir des logements sociaux pour faire vivre la ville : il faut trouver un équilibre.

380 logements sont prévus dans le quartier de la gare avec 30% de logements sociaux. alors que le PLUIH fixe la barre à 40%. Mais pour construire ces logements, on va en détruire 16 ... amenant donc à seulement 25,8% le nombre de nouveaux logements sociaux.

En outre, ce projet du quartier de la gare va monopoliser toute l’activité immobilière de Divonne pendant plusieurs années. D'autres programmes 100% sociaux sont prévus notamment à Villars, mais cela va demander à des gens qui ont peu de moyens, ou pas de voiture de vivre à l’extérieure de la ville sans transports en commun. On risque d’y créer un ghetto alors que la mixité a fait ses preuves.

Pour aller plus loin, il faut également soutenir les rénovations pour remédier à la précarité énergétique. On aimerait ainsi avec la mesure 25, mettre en œuvre un service pour les habitants, idéalement labélisé par une "Maison de France". Un guichet unique, à destination des citoyens notamment les personnes considérées comme étant en précarité énergétique, pour les aider à bénéficier des mesures de l’état (ex : l’isolation pour 1€).

Mais aussi pour offrir à tous les informations concernant : la CAF, la CPAM, Pôle Emploi, les impôts et ainsi les accompagner.


EN CONCLUSION :

Le développement durable est déjà obsolète, car la courbe de dégradation de la biodiversité est tellement avancée que nous devons aller plus loin dans le changement de nos bonnes pratiques. Nous devons ainsi orienter notre ville et accompagner nos habitants vers ce changement de mode de vie.

Ce n’est pas être écolo, c’est une prise de conscience environnementale qui nous appartient à tous : c’est une responsabilité collective pour notre vivre mieux, pour nos enfants, pour notre environnement. En travaillant sur ce pacte pour la transition, nous avons cette responsabilité de transmettre ces bonnes pratiques, et de les mettre en œuvre à tous les niveaux du quartier, de la Ville, de l’agglo.

Nous voulons faire quelque chose de pragmatique et communautaire. Ça ne peut pas fonctionner autrement !

Nous accompagnerons 50 familles qui souhaitent se lancer dans cette démarche globale et montrer à tous comment c’est possible.

La mairie se doit d’être exemplaire dans son action, dans sa consommation, dans sa vision. Divonne pour Vous ! se porte garant de tout mettre en œuvre pour rendre son action visible, lisible, et transparente : adopter de bonnes pratiques, mieux consommer, mettre l’humain au cœur de notre démarche.

Ce qui manque dans cette présentation, et qui nous tient à cœur, c’est le visage paysager que nous souhaitons donner à notre Ville : et par exemple proposer un vrai aménagement de notre lac…

Divonne, c'est 26 années de ma vie, de belles années, j’aime cette ville qui a vu grandir mes enfants, et comme tous ceux de notre liste, nous la voulons plus belle, plus forte, plus engagée et toujours plus agréable à vivre au quotidien pour nous tous !»


Un travail intercommunal déjà engagé...
A l'heure où beaucoup de décisions pour Divonne-les-Bains sont prises au niveau de la  CAPG (Communauté d’Agglomération du Pays de Gex ou Pays de Gex Agglo), notre réflexion se doit d'être globale et p...
Utiliser les logements sociaux pour attirer les personnes-clés qui nous manquent
Nous constatons chaque jour que nous ne réussissons pas à attirer les fonctionnaires nécessaires dans notre région.
Pour que la voix de Divonne soit mieux entendue au sein de la CAPG
Divonne-les-Bains fait partie des 27 communes qui composent la CAPG : Communauté d’Agglomération du Pays de Gex ou "Pays de Gex Agglo"
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK