Pour une Divonne-les-Bains verte!

Partagez cette page

1. S’inscrire dans une vision globale de la gestion de l’eau : l’eau du robinet, l’eau de nos sources, de notre sous-sol, l’eau de notre lac, de notre rivière, de nos fontaines...

2. Repenser le visage urbain de notre commune

Repenser le visage urbain de notre commune en mettant en place un schéma directeur d’aménagement paysager pour la préservation des espaces verts existants, le développement de poumons pour notre ville, et la valorisation de notre insertion au cœur d’une nature exceptionnelle.

3. Valoriser le patrimoine thermal, naturel, architectural et historique de Divonne-les-Bains pour dynamiser l’attrait touristique.

 - Par exemple: Créer un petit musée des thermes destiné à retracer l’histoire de Divonne-les-Bains

 - Organisation de rencontres entre le corps de jardiniers et les écoles.

4. Mise en place d’un Plan de Déplacement Urbain incluant les mobilités douces

 - affichage des temps de trajet à pied/vélo sur les panneaux directionnels.

5. Rédaction d’un Cahier des Charges Transition Energétique et d’une Charte de Développement Durable opposable aux aménageurs et promoteurs

6. Lancement de l’initiative 10 arbres plantés pour 1 arbre abattu et d’une campagne massive de reforestation dans le cadre d’un schéma directeur d’aménagement paysager Municipal

7. Maîtrise de la consommation du foncier pour une utilisation optimale en interdisant les constructions de palaces privés gigantesques et inoccupés sur d’énormes parcelles de terrain

 - limitation de l’ouverture à l’urbanisation future pour des projets strictement nécessaires et liés aux besoins démographiques.

 - intégration des besoins en mobilité durable et arborisation des espaces dans tous développements futurs (schéma ou plan directeur paysager).

 - limitation de la consommation foncière et lutte proactive contre l’artificialisation des sols afin de préserver leur perméabilité.

8. Limitation de la hauteur des bâtiments d’habitation et incitation à la création de jardins partagés sur les étages d’un immeuble

 - intégration des potagers et jardins urbains et partagés dans les projets de construction.

9. Soutien au développement durable des constructions en imposant le respect des normes environnementales les plus strictes

 - construction des bâtiments publics sous le label Bâtiment à énergie positive.

10. Mise en place d’une politique de protection effective et de préservation du patrimoine architectural, des espaces naturels et boisés, de la faune et de la biodiversité

 - recensement du patrimoine bâti, protection des hameaux, des cours d’eau, trames vertes, bleues et noires, etc...

 - préservation et protection des espaces et paysages naturels et réalisation des trames verte et bleue (réservoirs de biodiversité, corridors paysagers, etc).

11. Préservation de la qualité du bâti existant et soutien à la rénovation de l’ancien

 - rénovation pensée en prenant en compte: énergétique, esthétique, accessibilité handicapés, maintenance et entretien, sécurité

 - accélération du processus de rénovation énergétique des logements anciens (bilan thermique, plan de rénovation : panneaux photovoltaïques, pompe à chaleur, isolation murs et vitrage, etc).

12. Respect des obligations et engagements qualitatifs, durables et économes dans la construction de logements sociaux et/ou intermédiaires pour les plus démunis

13. Protection des intérêts financiers et juridiques de la commune notamment en matière de cession du foncier communal, de passation des marchés, d’évaluation, de négociation de contrats et de suivi des coûts

14. Mise en place d’un plan d’action d’entretien régulier et planifié des équipements et bâtiments publics, touristiques et sportifs ainsi que des voiries (routes, trottoirs, pistes cyclables)

- lancement d’un programme d’efficacité énergétique sur tous les bâtiments communaux et mise en place d’un étiquetage énergétique)

- raccordement des bâtiments publics aux réseaux de chaleur vertueux.

 - équipement des bâtiments municipaux de panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques.

15. Limitation de la pollution lumineuse

-       L’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit.

16. Respect des engagements souscrits pour le Pacte sur la Transition.

17. Obtention du label « Accueil Vélo » pour favoriser le cyclotourisme.

18. Organisation d’un marché de la réparation et des pièces détachées.

19. Organisation d’une fête ou d’un forum de la Transition Ecologique avec remise de prix pour les lauréats (do it yourself, ressourcerie, éco-jardinage, construction bio-sourcée, redonner une 2ème vie aux vieux objets, échange / partage de biens, etc).

20. Valorisation de l’agro-écologie par la création de jardins potagers, de jardins urbains, d’une ferme-école (éveil à la permaculture, culture des légumes anciens, ruches pour les abeilles, vergers, nichoirs et mangeoires à oiseaux).

21. Renforcement des protections relatives à la préservation de notre habitat naturel (lac, rivières, sources, captages, forêt) et à sa biodiversité (exercice de droit de préemption, mise en place de zones élargies de protection renforcée).

22. Mise en place d’un comité de suivi citoyen du Plan Climat Air Energie Territorial avec tableau de bord de suivi des réalisations et des résultats chiffrés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK